Retour page précédente

FLASH SST #7 : Trucs et astuces pour prévenir le mal de dos en élevage porcin et bonnes pratiques de débroussaillage.

PRÉSERVEZ VOTRE DOS LORS DES SOINS AUX PORCELETS.

D'après un sondage réalisé par la MSA, un porcher sur deux souffre de maux de dos.

Les soins aux porcelets sont répétitifs et imposent parfois, selon la méthode de travail et les équipements à disposition, de devoir se pencher à plusieurs reprises afin de saisir et reposer les porcelets. Un effort conséquent qui peut mettre à mal des éleveurs dans leur quotidien.

L'utilisation d'un chariot de soins en élevage porcin est une des solutions permettant de réaliser les tâches quotidiennes en travaillant avec le dos droit et en limitant les mouvements de flexion du dos.

Les outils de soins, comme les coupe-queues, pouvant être fixés sur le chariot permettent de faciliter le travail et de gagner du temps.

D'autres exemples de bonnes pratiques observées chez nos adhérent-e-s. 

  • Il existe aussi sur certains chariots de soins une gouttière permettant de remettre au sol le porcelet sans devoir se baisser à nouveau. 
  • Certain-e-s exploitant-e-s utilisent aussi une chaise pour travailler en position assise avec le dos droit à proximité des cases
  • D'autres encore utilisent un siège qu'ils bloquent contre la paroi de la case pour pouvoir travailler en position assise avec le dos droit.

Il n'y a pas une solution miracle mais des solutions qui doivent être pensées et adaptées à votre élevage (largeur des couloirs, méthode de travail, etc.) et à vos pratiques.

Une seule question à se poser : ai-je fait le maximum pour faciliter le travail et préserver mon dos ainsi que celui des personnes intervenant sur mon exploitation ?

Guillaume, notre animateur Santé-Sécurité, ou les préventeurs de la MSA peuvent vous accompagner pour améliorer vos conditions de travail. Pensez-y avant qu'il ne soit trop tard.

LE THÈME DU MOIS

Le débroussaillage en toute sécurité.

Pour rappel et information : nos conseils et thèmes du mois sont en lien avec les chiffres mensuels de l'accidentologie du SDAEC-TERRALLIANCE.

La débroussailleuse est un outil très efficace, et adaptée à de nombreux usages. Pour l'utiliser au mieux sans prendre le moindre risque, la débroussailleuse requiert un équipement adéquat, qui assure votre sécurité.

Avant toute utilisation, il faut impérativement protéger toutes les parties de son corps :

  • les yeux : idéalement avec un casque à visière qui protège également, le visage des projections ;
  • les oreilles : avec des bouchons d'oreilles ou un casque anti-bruit pour travaux de motoculture ;
  • les mains : avec de robustes gants en cuir ;
  • les jambes : pantalon impératif ;
  • les pieds : avec des chaussures fermées et solides ou des bottes.

Se protéger c'est rester en bonne santé !

Les conseils de Guillaume, mais qui est Guillaume ?

Guillaume a rejoint le SDAEC-TERRALLIANCE comme animateur Santé-Sécurité en 2017. Sa mission est de sensibiliser les adhérent-e-s des groupements et assurer les formations des salarié-e-s. Il réalise également, les investigations accidents et les DUER sur les exploitations adhérentes du SDAEC-TERRALLIANCE. 

La santé-sécurité au travail ça se cultive et c'est l'affaire de toutes et de tous ! Tout au long de l'année, le SDAEC-TERRALLIANCE met en œuvre des actions de formation et des outils pour sensibiliser et former les salarié-e-s, mis à disposition sur vos exploitations, à la santé-sécurité au travail. Dans un contexte de rareté de main d'œuvre agricole, veiller à la santé-sécurité de chacun-e, c'est avant-tout vous garantir à vous, adhérent-e-s du SDAEC-TERRALLIANCE, la continuité des services. ​La santé-sécurité doit être l'affaire de chacun-e d'entre-nous.