Organisation en temps de 3e confinement Informations aux adhérent-e-s SDAEC & TERRALLIANCE

On est là, nos équipes font le maximum pour répondre aux demandesdans un contexte de main d’œuvre tendue.

Dans un contexte de pénurie de main d’œuvre avérée,
d’une hausse des besoins de remplacements des exploitant-e-s pour cause Covid-19 (cas-contact, garde d’enfants, arrêts Covid-19),
de la hausse des cas-contacts, des mesures d’isolements, des arrêts des salarié-e-s pour garde d’enfants,
les équipes du service de remplacement et du groupement d’employeurs restent mobilisées à vos côtés mais comptent sur votre aide pour continuer à bien se protéger les uns les autres.

Au mieux nous respecterons les mesures de prévention et les gestes barrières, au plus la main d’œuvre sur le terrain sera disponible pour assurer les remplacements.

PRÉVENTION : les bons réflexes à conserver sur votre exploitation :se protéger, éviter les cas-contacts et les contaminations au quotidien.

1. Porter le masque de manière sécuritaire : en intérieur : dans les lieux clos en cas de travail collectif en extérieur aussi quand une distance de moins de 2 m ne peut être respectée.

En cas de travail à plusieurs et dans les lieux clos (ex : salle de traite, vêlage, soins aux porcelets, etc.), le port du masque recouvrant bien la bouche et le nez est essentiel.

Lorsque vous travaillez en extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter une distance de deux mètres entre les personnes.

2. Désinfecter régulièrement les points-contacts et ré-organiser le travail pour éviter la co-activité.

  • Pensez à aérer les lieux clos (salle de pause, bureau, vestiaire, etc.) 15 min, 3 fois par jour.
  • Une à plusieurs fois par jour, désinfectez, ou faites désinfecter, à l’aide de lingettes ou de produits virucide les points-contacts (poignées de portes, volants et boutons du tracteur, etc). Exemple de bonne pratique : Mettez à disposition une boite de lingettes désinfectantes dans les tracteurs utilisés en commun.
  • Lavez-vous les mains régulièrement, mettez du gel hydroalcoolique à disposition de tous aux points stratégiques (à l’entrée d’un bâtiment, à côté d’un matériel ou d’un engin agricole, …).
  • Autant que possible, limitez la co-activité. Organisez le travail de manière à ce que chaque personne soit à plus de 2 mètres l’une de l’autre.

CORRECTION : Cas-contact, positif-ve au covid-19 ? Comment réagir pour limiter la propagation du virus et les arrêts de travail pour isolement ?

1. Vous, adhérent-e, êtes cas-contact ou testé-e positif au Covid-19.

  • A. Vous êtes isolé-e et/ou arrêtée et avez besoin d’un-e salarié-e pour votre exploitation. Vous devez procéder à la désinfection des points-contacts de l’exploitation par une société spécialisée (coût à votre charge : entre 150 et 200 €). Une fois la désinfection réalisée vous devrez nous faire parvenir l'attestation fournie par l'entreprise qui s'est chargée de la désinfection avant qu’un-e salarié-e du service intervienne chez vous.
  • B. Vous aviez déjà un-e salarié-e présent-e sur votre exploitation. Prévenez le salarié-e et le service dès que possible. Un échange avec l’animateur Santé-Sécurité permettra de savoir si le salarié-e devra s’isoler ou se faire tester s’il est considéré comme cas-contact. Cela peut-être éviter en respectant les gestes barrières. Dans tous les cas, vous devez procéder à la désinfection des points-contacts de l’exploitation par une société spécialisée (voir détails ci-dessus).

2. Le-la salarié-e du service de remplacement intervenant sur votre exploitation a été testé-e positif-ve et/ou est cas contact au Covid-19.

Le SDAEC-TERRALLIANCE, s’engage à faire intervenir une entreprise de désinfection spécialisée pour prévenir tous risques de propagation du virus par les points-contacts dans les plus brefs délais. L’intervention est à la charge du service.

Dans la mesure du possible, un-e autre salarié-e sera missionné-e sur votre exploitation pour le-la remplacer.

Pour toutes questions liées aux mesures de sécurité Covid-19, dans le cadre d’un remplacement, vous pouvez contacter Guillaume, Animateur Santé-Sécurité SDAEC-TERRALLIANCE ou pour des questions d’organisation et de mises à disposition votre CAT au 02 96 79 23 30.

Respecter les gestes barrières est un acte citoyen avant tout.

Pensez à l'aide de 112 euros par jour pour vous faire remplacer pendant le confinement.

Vous êtes exploitant-e-s agricoles et devez vous occuper de vos enfants avec la fermeture des crèches et des écoles, alors que les travaux agricoles n’attendent pas. Vous pouvez bénéficier d’une allocation de 112 euros par jour pour vous faire remplacer, rappelle le gouvernement.

Cette allocation est versée par les caisses de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), sur la base de justificatifs, soit aux services de remplacement si l’exploitant fait appel à leur service, soit à l’exploitant s’il procède à une embauche directe. Les chef-fe-s d’exploitation et d’entreprise agricole et les aides familiaux, les collaborateurs et les membres non-salariés de société sont concernés, rappelle la MSA.